Kio okazos en la venonta jaro ? – Que se passera-t-il cette année ?

Kio okazos en la venonta jaro ? – Que se passera-t-il cette année ?

Ĉi-jare, ni organizos renkontojn ĉe asocioanoj kaj ne plu en la asociodomo . La biblioteko estos en alia urbocentra loko. Ni plu partoprenos en popularaj kaj balantantaj lokaj eventoj. Ni ankaux pripensos kiel organizi kursojn por komencatoj ĉar pluraj kontaktis nin la lastas tagoj ĉi-cele.

Cette année, nous privilégierons des rencontres occasionnelles chez les membres de l’association, et nous arrêtons les rencontres hebdomadaires à la maison des associations (car cela entraînait beaucoup de démarches bureaucratique pour peu de présence).
La bibliothèque sera délocalisée à un autre endroit du centre-ville, dont nous indiquerons bientôt la localisation et les modalités.
Nous continuerons nos participations lors d’événements populaires et militants locaux.
Enfin, nous réfléchissons à l’organisation de cours pour débutant·es, car plusieurs personnes nous ont contacté en ce début d’année à cet effet – contactez-nous si vous aussi vous souhaiteriez de tels cours.

 

Publicités
La danĝera lingvo (La langue dangeureuse), Ulrich Lins

La danĝera lingvo (La langue dangeureuse), Ulrich Lins

(Ĉi-tie ni prezentas la libron de Ulrich Lins) La danĝera lingvo : Studo pri la persekutoj kontraŭ Esperanto (La langue dangeureuse : étude sur les persécutions à l’encontre de l’espéranto),  est le titre d’un ouvrage édité pour la première fois en 1973, en espéranto, par une maison d’édition Japonaise. Lire la suite

Chants et chansons engagées en espéranto / Engaĝitaj kantoj kaj kanzonoj en Esperanto

Chants et chansons engagées en espéranto / Engaĝitaj kantoj kaj kanzonoj en Esperanto

Le concert du 23 mai à Chambéry sera l’occasion d’entendre retentir un peu d’espéranto en chansons en Savoie. En guise de mise en bouche, voici une sélection de quelques chansons engagées en espéranto. Engagées, car l’espéranto a été au cours du XXème siècle l’auxiliaire de certaines luttes pacifistes, libertaires ou anationalistes, notamment dans l’Espagne franquiste, le mouvement ouvrier international et lors des deux guerres mondiales (voir par exemple l’ouvrage La danĝera lingvo, d’Ulrich Lins). Ces chansons ont soit été traduites de leur langue d’origine (nationale, régionale ou autre) vers l’espéranto, soit directement écrites et chantées en espéranto. (Klaku ĉi-poste por kelkaj vortoj en Esperanto paĝfine). Lire la suite